Site Officiel - Bagdad la Capitale de la Culture Arabe pour l'Année 2013
العربية English Français
Dernières Nouvelles
Lieux et Monuments d’Irak - L'École Al Mustansiriya – Une pièce maîtresse d'architecture

10/03/2013

Auteur: Nasaim al Wardy

Le bâtiment de l'École Al Mustansiriya et sa décoration prouvent le degré de développement architectural atteint en ce qui concerne la perfection de la construction pendant l'ère abbasside. On peut le voir tout particulièrement dans les peintures murales, dans les galeries de l'École Al Mustansiriya et spécifiquement à l'intérieur de la mosquée. En effet, les architectes abbassides ont avantageusement tiré parti de la bonne localisation, lors de l'érection de la mosquée, et en particulier son toit qui a été construit en forme de dôme sans même utiliser de fer armé.

Cette localisation particulière bénéficie de l'utilisation de la cour centrale (sahn) lors des prières, chaque fois que la salle de prière est surpeuplée de fidèles.

L'École Al Mastansiriya englobe de nombreuses pièces construites sur deux niveaux et entourant le "sahn" : il y a 40 pièces au rez-de-chaussée et 36 au premier étage.

Les architectes de cette époque ont pris en compte la taille et la surface des pièces, en plus de celles des balcons dépassant de ces pièces avec vue sur le "sahn", aussi bien que l'aération des espaces et la pénétration du soleil. Tout ceci souligne le talent des artisans qui ont travaillé à la construction de l'école.

D'un autre côté, la jetée qui court le long d'al Dijla (le Tigre), parallèlement à Al Mustansiriya, montre la vision à long-terme des architectes qui ont dessiné les bâtiments de l'école – car ils ont fait de ladite jetée une rue ou un passage que les gens utilisent.

   En plus d'avoir une rue bordant le fleuve, utilisée pour faire le trajet de et vers l'école, la construction de la jetée a servi à soutenir l'édifice et à le protéger des inondations d'al Dijla, dans lequel il a été construit avec d'épaisses briques, ce qui assure la protection nécessaire de l'école.

Quant aux décorations variées, elles nous parlent d'un sens artistique raffiné mais aussi de l'étendue de la systématisation et des progrès faits dans ce domaine pendant cette période historique, que ce soit dans l'exécution du travail ou dans les formes décoratives innovantes.

Il serait difficile, à l'heure actuelle, d'imiter ces décorations dans leurs formes originelles, en particulier sachant qu'elles sont faites de morceaux de "Tabuq" (briques traditionnelles faites à partir d'un mélange d'argile, de sable, d'eau et cuites dans des fours)qui était le matériau de construction disponible en bonnes quantités à Bagdad. En effet, l'architecte bagdadien était capable d'utiliser les caractéristiques de ce matériau pour faire des formes variées. Elles étaient obtenues en posant les briques dans différentes positions ou bien en les taillant ou en les coupant en des formes et des tailles différentes, suivant un modèle répétitif bien conçu, dont le résultat sont les formes décoratives voulues. Les décorations étaient aussi taillées dans ces briques, créant des irrégularités à leur surface. Ceci créait à son tour un contraste d'ombre et de lumière, soulignant les éléments décoratifs – tant la forme que la taille.

Les décorations architecturales ont été utilisées en grand nombre dans le bâtiment Al Mustansiriya. De formes variées, la plupart sont basées sur un cercle et son diamètre. Ce genre de décoration était pensé d'une façon qui facilitait leur pose sur les différentes surfaces et les plafonds qui avaient été préparés pour cela.

Quant aux décorations, revêtant la forme de plantes, on peut les trouver surtout dans les formes architecturales comme les étoiles et les polygones ou bien sur des surfaces écrites – en général entre les lettres.

Le développement constant de ces ornements végétaux a conduit en fait à l'émergence d'un genre de décoration arabo-musulman appelé "Arabesque".

En effet, en particulier dans les bas-reliefs de l'École Al Mustansiriya, l'artiste arabe a été capable de disposer de tels éléments dans un nouvel arrangement innovant, avec un merveilleux dessin, les enrichissant de la dimension islamique. Ces ornements furent donc une authentique innovation arabo-musulmane, tant dans la création que dans le concept.

Les sections d'Al Mustansiriya
L'école était une grande université islamique, enseignant toutes les sciences connues à cette époque, en plus du dogme (fuquh) de 4 écoles de pensée de la religion islamique (madaris mazhabiya). L'école possédait un système précis pour définir le nombre de professeurs et d'étudiants qui pouvaient être logés, le tout étant payé par l'État.

   L'école comprenait de nombreux espaces pour l'éducation et l'étude, en plus des zones de service, comme le dépôt où étaient gardés toutes les fournitures et les produits alimentaires, du bain et d'un barbier pour les étudiants ainsi qu'un espace cuisine spécifique pour manger.

À l'entrée d'Al Mustansiriya a été érigée une remarquable horloge dont les caractéristiques ont été mentionnées dans des livres arabes de référence. L'horloge servait à guider les gens lors des heures de prière. Elle fonctionnait nuit et jour, d'une manière scientifique évoluée qui prouve les progrès que les scientifiques arabes avaient accomplis durant cette ère.

Depuis cette époque, l'école a été négligée ce qui a conduit à des fissures dans son édifice, en particulier à l'époque ottomane et jusqu'aux années 40, où elle a servi de vaste khan (une auberge avec une cour centrale pour les caravanes), accueillant les voyageurs vers Bagdad. L'auberge s'appelait "Mustafir Khana", une expression turque.

    C'était un endroit de repos pour les voyageurs, en particulier pour ceux qui travaillaient dans le transport fluvial et qui en avaient fait leur lieu de repos, se référant toujours à lui comme l'École Mustansiriya.

Après 1940, le Département archéologique a récupéré l'École Al Mustansiriya et l'a rénové une première fois. Des restaurations ont eu lieu à nouveau dans les années 60, où l'objectif était de rendre la plus grande partie de l'école à son état originel, car elle avait été affectée par les eaux souterraines, à cause d'une part de sa localisation sur les rives d'al Dijla et d'autre part à cause de l'affaissement de son sol, en rapport avec la rive qui lui est parallèle. Il en résulta qu'elle fut soumise à l'humidité qui commença à avoir des conséquences sur ses murs et ses ornements. C'est la raison pour laquelle le Département archéologique commença une campagne de réhabilitation de l'école selon les plans d'origine. La surface de l'école a donc été agrandie de 4836 mètres carrés, tandis que le Département pour l'Archéologie et l'Héritage a rénové aussi le "sahn" ouvert : une surface de forme rectangulaire de 62,40m de long et de 27,40m de large. Ceci en plus de la rénovation du revêtement du toit de la salle de prière (la mosquée de l'école). Tout ceci a été exécuté en utilisant des briques jaunes de bonne qualité, permettant ainsi de rendre à l'école son authenticité et son histoire anciennes et la sauvant de l'inutilité et des fissures rampant sur ses murs.

         
married and wanting to cheat dabbeltinsurance.com wife cheated now what
i think my boyfriend cheated on me my boyfriend cheats boyfriend cheat
my boyfriend thinks i cheated on him did my boyfriend cheat finding out your boyfriend cheated
discount pharmacy petmart pharmacy coupon code walgreen coupons printable
walgreens in store coupons in store walgreens photo coupons walgreens photo coupons online
ibuprofen 800 mg site ibuprofen teva 400 mg ára
cialis ohne rezept read cialis ohne rezept
minoxidil pena blog.dotnetnerd.dk minoxidil cena
avodart cancer shellware.com avodart cancer
memantine ramq go memantine eureka
seroquel xr go seroquel 200
nexium control side effects nexium dosage 80 mg nexium control ireland
drug coupon cialis trial coupon cialis coupon lilly
cordarone iv link cordarone dose de charge
how long does naltrexone take to work http://naltrexonealcoholismmedication.com/ vivitrol half life
À Propos de BagdadÀ Propos de l’IrakTourisme et MonumentsLieux et Monuments de Bagdad
Héritage et FolkloreSanctuaires et Lieux SaintsFigures Emblématiques d’IrakJérusalem
ACCUEIL
ÉDITORIAL
ACTUALITÉS
PROJETS
CONTACTEZ-NOUS
À PROPOS
À Propos de Nous
Mission et Vision
ACTIVITÉS
Cinéma et Théâtre
Littérature
Beaux-Arts
Musique
Héritage et Folklore
Tourisme et Monuments
Livres et Traductions
Société Civile
Autre
GALERIE
Galerie Photos
Galerie Vidéos
GENERAL TOPICS
À Propos de Bagdad
À Propos de l’Irak
Tourisme et Monuments
Lieux et Monuments de Bagdad
Héritage et Folklore
Sanctuaires et Lieux Saints
Figures Emblématiques d’Irak
Jérusalem
Copyright © Baghdad Arab Capital of Culture for 2013 VINTOB